Devez-vous gronder votre enfant ?

Avant de devenir mère pour de vrai, je me disais que moi, jamais je ne punirais mes enfants parce que je n’aurais pas besoin de ça et que le dialogue serait suffisant et que je suis une bonne mère et que l’éducation positive et gnagnagna. Aujourd’hui je ris, mais je ris ! Sans punitions, même si on nous dit le contraire, point de salut. Seulement c’est facile à dire, mais les punitions efficaces et pas boomerangs (tu sais, celles où c’est toi qui est punie à la fin genre – on n’ira pas au cinéma si vous n’êtes pas sages – alors que c’est un peu ta solution miracle pour faire la sieste que tu attends depuis 10 jours…), c’est pas si simple à trouver. En réalité, il faut même être sacrément créatif pour que ça marche vraiment. Et idéalement, pour que les punitions soient pédagogiques. En bref, on a l’impression que tout ce qu’on fait est mal. “Va dans ta chambre” Ah ben non, sinon la chambre sera assimilée à un endroit négatif. “Dis pardon à ton frère” Ah non plus car ça doit venir du cœur et être sincère (hahahaha) “Range ta chambre ou je…casse tous tes jouets” (un peu barbare il paraît et pas le bon exemple). Ce qui est sûr, c’est pour que ça soit efficace, il faut trouver des solutions intelligentes, “positives” et surtout… les appliquer vraiment. Allez, je compte jusqu’à 3……et après ? Après ? Pas d’inspi à part des cris. Alors, comment on fait pour “bien punir”?