Sexe et parentalité : la charge mentale

Si vous cherchez le meilleur moyen de contraception, on vous le dit tout net, c’est encore d’avoir des enfants hé hé. Alors oui, dans un monde idéal, la charge mentale n’existe pas, nous sommes heureux en ménage, nos enfants sont parfaits, nous avons le temps (et l’énergie !) de faire des galipettes sous la couette, et nous rayonnons tout simplement.

Dans la vraie vie, on marche sur des jouets qui font mal, le petit dernier fait des cauchemars qui nous rendent les nuits impossible, on a des journées de 36h et qu’une envie : DORMIR ! Rassurez-vous, vous n’êtes pas étranges si vous êtes passés de petit lapin du sexe à petit escargot du dodo. C’est une phase, c’est pas toujours simple, mais ça revient avec quelques efforts.

Attention, par efforts, il n’est pas question de se forcer, jamais, pour rien au monde. Un effort, c’est aussi de prendre sur soit pour créer des moments d’intimité, quand on le peut. On se câline, même si on a pas la foi d’aller plus loin, on reste proche, on se parle, on communique, on fait du sudoku à deux, et parfois, “on fait du sexe” comme disent les enfants.

L’important donc, c’est de ne pas se perdre dans tout ça, et en attendant, d’en rire, parce que ça fait du bien !