Comment j’ai évité que mes ados me ruinent avec leur argent de poche…

Shiva
Créatrice de Parent Epuisé
à la tête d’une famille recomposée

Quand j’étais petite, mes grands parents me donnaient régulièrement “mille francs” pour m’acheter des bonbons. En vrai, c’était des anciens francs (mes grands parents n’ont jamais réussi à passer au franc moderne même quand on était à l’euro ^^). Ensuite, mes parents se sont mis à me donner régulièrement de l’argent de poche, pour que “j’apprenne à gérer”. J’avais droit à 20 francs par mois, une joie absolue sauf qu’en réalité, je les avais déjà dépensés dans ma tête, parce que ça faisait déjà 3 semaines que j’attendais le jour fatidique de la paie (il y a des choses qui ne changent pas mouhahaha) pour acheter les idées que j’avais eues depuis déjà de longs jours. Et bim, un nouveau chouchou à paillettes et j’étais de nouveau à zéro. Alors non, je n’ai pas appris à “gérer” avec l’argent de poche, mais j’ai plutôt appris à attendre.

Aujourd’hui, avec mes propres enfants, je leur donne des sous de temps en temps, un peu quand ça me chante, quand je suis de bonne humeur, quand ils ont été sympas, bref, c’est assez rare et arbitraire, voire dictatorial. Pendant le confinement et pour la première fois, je me suis dit que j’allais les faire bosser et leur donner une rétribution financière. Du coup, ils se sont mis à faire le ménage, récurer les sols, nettoyer les salles de bains, passer la serpillère, et faire les vitres (ils sont fans). Je sais bien qu’on n’a pas le droit de faire travailler les enfants, mais je pense que c’est une erreur, ils adorent ça et puis bon, l’enfant roi, je trouve ça un peu has been, surtout pour les parents épuisés que nous sommes tous (merci la continuité pédagogique hein).

Ils ont donc récolté chacun 10 euros (je ne sais pas combien ça fait en anciens francs mais clairement ça se compte en milliers, et ça, c’est la classe quand même) et c’était les plus heureux du monde. Sauf que. Après ça, ils se sont mis à me demander 2€ par ici, 2€ par là à chaque fois qu’ils faisaient quelque chose. Genre “J’ai mis la table, tu me donnes 2€?” Et là je suis un peu tombée des nues.

NAN LES CHÉRIS, ÇA C’EST JUSTE NORMAL !!! COMME RANGER LA CHAMBRE !!! COMME TIRER LA CHASSE D’EAU !

C’est là que j’ai compris qu’il fallait penser à autre chose. 

Comment leur donner une somme régulièrement en étant sûre qu’ils en font bon usage-tout-en-leur-laissant-la-liberté-et-sans-se-ruiner ?

Et là, je suis contactée par la co-fondatrice de PIXPAY (elle aussi maman de 3 garçons). Je ne connaissais pas et je découvre qu’il existe un système qui permet de donner de l’argent à ses ados tout en monitorant ses dépenses à l’aide d’une appli.

Non seulement ça me rassure, moi, le parent angoissé, mais en plus c’est ludique et amuse l’enfant qui ne perd pas une occasion d’être scotché à son téléphone si ça lui évite de nous parler (je rigole les miens adorent me parler bien sûr hein), qui est ravi de vérifier et monitorer ses propres postes de dépenses.

On dirait bien que le pari est gagné.

Je vous explique ci-dessous pourquoi ce partenariat est plus qu’un partenariat pour moi, pourquoi cette appli est vraiment top, pourquoi ça facilite VRAIMENT la vie des parents.

Pixpay comment ça marche ?

Pixpay, c’est une carte de paiement pour ados reliée à une double appli (une pour l’ado, une pour le parent) qui permet de suivre l’argent de poche de votre enfant en temps réel (adieu les mauvaises surprises).

Pourquoi c’est bien pour le parent ?

  • parce que le cash est sans doute la pire façon de donner de l’argent à son enfant (ça pousse à la réclamation, ça peut se perdre ou se faire voler, ça peut difficilement se gérer, s’épargner et puis surtout les ados payent tout en ligne…)
  • parce que c’est sécurisant : il peut verser de l’argent sur la carte en 1 clic en cas de pépin (quand son ado part à son entraînement de foot, en colo…), il peut bloquer des catégories de marchands…
  • parce que c’est pratique : que celui qui a encore du cash sur lui aujourd’hui lève la main ? Personnellement, si je peux m’éviter les allers-retours au distributeur pour lui filer de quoi déjeuner le mercredi, ça me va
  • parce qu’il n’oublie pas de donner de l’argent de poche tous les mois ou toutes les semaines (les virements sont automatiques, c’est déjà ça en moins pour la charge mentale)
  • parce que ça permet de maîtriser son budget : 1€ par ci, 5€ par là… L’ado qui a tout compris du racket à domicile n’a qu’à bien se tenir !
  • parce que le sujet de l’argent de poche a été discuté une bonne fois pour toutes avec l’instauration du système Pixpay et qu’après, on peut parler d’autre chose.

Pourquoi c’est bien pour l’ado ?

  • parce qu’il est content d’avoir sa propre carte, dont il a décidé de la couleur et du code pin (il en faut peu pour rendre un ado heureux en fait ;-))
  • parce qu’il a enfin un mode de paiement adapté à sa génération (pas simple de payer en ligne avec des pièces de monnaie…) et de toute façon, on aura beau faire tout ce qu’on veut, il va acheter des jeux ou des fringues en ligne alors plutôt que de lui interdire, il vaut mieux le faire avec lui, en toute complicité et sécurité
  • parce que ça le fait grandir sans avoir à porter toute la responsabilité de la gestion de son argent
  • parce qu’en cas d’urgence il sait qu’il peut recevoir instantanément l’argent qui lui manque
  • parce que tout est en temps réel (les notifications des dépenses, le solde) ce qui aide à bien gérer un budget
  • parce qu’il peut bloquer sa carte immédiatement en cas de perte (même si mes enfants ne perdent jamais rien bien sûr. Mouahahaha)
  • parce qu’il peut se faire payer ses babysittings (et ses récurages de toilettes)
  • parce qu’il voit ce qu’il épargne et ça le motive (s’il pouvait penser à ma retraite dès maintenant, ça serait cool)

Combien ça coûte ?

2,99 € par mois, et on peut résilier à tout moment.

Pixpay n’est pas une banque et du coup pas de surprise sauf des bonnes : mon ado ne peut pas être à découvert (donc pas d’agios), 0 frais cachés (ni sur l’envoi de la carte, ni sur les retraits et dans toute la zone €, bien pratique quand on envoie son ado en séjour linguistique).

Et puis, dernier truc hyper important pour les parents épuisés que nous sommes : l’inscription est ultra rapide, compatible avec toutes les banques, 100% en ligne.

Franchement, montre en main : 3 minutes chrono (en enlevant les discussions sur le prochain achat de votre cher ado bien sûr).