Confinement jour 13 et 14 : S’entraîner à voir le positif

S’entraîner à voir le positif

Alba
Membre de Parent Epuisé
Maman de 4 enfants entre 2 et presque 10 ans

Comme j’essaye toujours de voir le côté positif des choses j’ai fait une liste des bons points du confinement pour essayer d’arrêter de subir le flot continu d’informations, toutes plus anxiogènes les unes que les autres : 

1 – J’ai beaucoup moins de machines à faire et par chance, j’ai un bon stock de pyjamas

2 – Je n’ai plus à préparer quotidiennement les vêtements et les gouters pour l’école 

3 – J’en ai beaucoup appris sur la vie au 6ème siècle et sur celle de Grégoire de Tours notamment

4 – Heureusement mes enfants se suffisent à eux-même (faut dire qu’ils sont 4) et vraiment, il n’y a plus de doute : ils nous kiffent leur père et moi

5 – Mes enfants ont des profs particuliers et ça ne me coûte pas une bille

6 – Je me suis donnée une nouvelle casquette : “mamtresse” et quand mamtresse demande on s’exécute

7- Je n’ai plus à subir les sorties au parc pendant lesquelles j’essaye vainement de garder 2 yeux sur 4 enfants

8 – Les courses me coûtent beaucoup moins cher, puisqu’ils ne sont pas là pour remplir le caddie 🙂

LE MOMENT SPORT

Le moment sport est organisé tous les jours après le goûter, ils l’attendent avec plaisir et impatience, même si cela ne dure que quelques minutes. Ils se mettent en ligne face à moi et on fait des exercices d’étirements, des squats, des jumping jack, on lève les genoux au ciel, les talons aux fesses, on court sur place le plus rapidement possible, on s’étire pour attraper les nuages (quelle chance d’avoir un jardin) et ils adorent. S’ils râlent (“ça fait mal, j’vais mourir!”, je cite) ou qu’ils n’aiment pas un exercice en particulier, je le recommence, ça me permet de me venger un peu de tout ce qu’ils me font voir le reste de leur journée. Bref, la roue tourne.

L’ACTIVITÉ DIY : Les ateliers créatifs

1ère étape – Parce qu’ici on évite de sortir au maximum pour aider (à notre petite échelle) le personnel hospitalier, on mène des ateliers créatifs avec ce que l’on a sous la main. Une simple bouteille d’eau, de la peinture et le tour est joué. En un rien de temps on crée un magnifique (faut bien les encourager hein, donc oui, magnifique, sublime, exceptionnel) pot de fleur. L’activité par ici !
2ème étape – On sème des graines, lentilles, pépins, haricots, etc.. Et ce qui est chouette, c’est que l’on aura le temps de les voir pousser hahaha ! et qui sait peut-être que d’ici la fin du confinement on aura un arbre 🙂  L’activité par ici !

MES ASTUCES : Pour gagner du temps

1) Pour ceux de mes enfants qui sont en âge de faire les devoirs en visio, j’appelle leur grand-mère en Facetime. Cela me soulage un peu et me permet de m’occuper des plus petits. J’ai de la chance, elle est plutôt dispo en ce moment et ne prévoit pas de voyage d’ici mai 🙂

2) “Apprendre en s’amusant” nous répète t-on. Oui, c’est vrai, les divisions sont bien moins retorses quand il s’agit de répartir les parts de gâteau. Alors j’ai fait des moments de préparation des repas le temps des mathématiques. On divise, on répartit, on additionne, on mesure… chacun à son niveau.

LA RECETTE EN FAMILLE : Le bretzel

À faire en famille : enfin un atelier modelage qui ne finira pas à la poubelle ! Libre à chacun de choisir sa forme de Bretzel, option tradition ou option art contemporain. La recette par ici !

LES PODCASTS

J’ai découvert les aventures de Tintin sur France Culture la semaine dernière et depuis, nous les avons réécouté tous les jours. Quand mon fils fait ses coloriages, colle des gommettes, un petit épisode l’aide à rester concentré et pour moi, c’est une délicieuse petite madeleine de Proust dont je ne me lasse pas (encore)