Confinement jour 30 : “tracker” son humeur, kessecé ?

Salut à toutes et à tous, aujourd’hui, c’est à mon tour de partager mes tips #parentconfine en télétravail, alors c’est parti !

LE TÉMOIGNAGE DE LA TEAM

Marie
Responsable Éditorial chez Parent Épuisé
Maman de Paul, 2 ans et demi

En famille, les coups de blues, les cris, les grosses colères, ça arrive et parfois sans savoir pourquoi ! Il y a quelques jours je regardais des exemples de bullet journal (certains sont déments !), vous savez ce fameux cahier que l’on achète vierge avec des points à l’intérieur, on doit ensuite remplir chaque page avec des beaux dessins, cases à cocher etc, pour suivre son quotidien, ses humeurs, ses envies, ses objectifs. Bref, un cahier de développement personnel. Eh bien l’un des “exercices” proposés est pas mal du tout (pour enfant ou parent !) comme point de départ quand on ne sait pas mettre des mots sur ce que l’on ressent : c’est le mood tracker !

L’ACTIVITÉ POUR MIEUX COMPRENDRE SES ÉMOTIONS : le mood tracker !

Le mood…quoi ?

Le mood tracker ! Un exercice de développement personnel basé sur du coloriage pour analyser nos émotions au quotidien. Un petit bilan hyper rapide (donc facile à intégrer dans le marathon des journées !) auquel chaque membre de la famille peut se prêter !

Comment se lancer ?

D’abord, il faut un mood tracker ! Il peut être dessiné (et là, n’hésitez pas à chercher sur Pinterest, vous trouverez énormément d’inspirations !) ou téléchargé depuis un modèle existant (ça tombe bien, on vous en propose un juste en-dessous !).

Une fois que c’est fait, il suffit de se munir de feutres et de choisir un code couleur, comme par exemple :

  • rouge foncé si vous êtes en colère
  • orange si vous êtes heureux/se
  • jaune si vous avez eu un fou rire
  • … (à vous de déterminer votre code !)

Le principe !

  1. Penser à sa journée pour déterminer le sentiment qui la caractérise le mieux
  2. Colorier un élément du mood tracker et y associer une date (plus facile pour réussir l’étape 3 !)
  3. se réunir, seul ou à plusieurs pour regarder son mood tracker (quotidiennement ou plusieurs fois par semaine) pour voir quelles couleurs ressortent et pourquoi. S’il y a eu des journées de colère, c’est le moment de réfléchir à la raison de la colère et d’essayer d’y trouver une solution !

Pourquoi ça cartonne auprès des enfants ?

Parce que c’est rapide à faire, plus facile que la rédaction d’un journal et une bonne façon de “lancer” la discussion pour parler de ses émotions !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *