Rire pour décompresser !

This image has an empty alt attribute; its file name is photo-shiva.png

Isabelle Rigaud
Nutritionniste-diététicienne et réflexologue

Invitée régulière de la Team Épuisée, Isabelle (nutritionniste-diététicienne, réflexologue et co-fondatrice de Be Lively – dont on vous recommande les podcasts ) nous parle aujourd’hui de son astuce zen quand on sent venir le petit coup de blues : le yoga du rire. L’idée ? Rire pour aider notre corps à synthétiser de la sérotonine, l’hormone de la bonne humeur, et des endorphines, qui diminuent l’anxiété. Et le “faux rire” ça marche aussi ? C’est ce que l’on va voir ensemble !

Le pitch !

L’idée c’est de rire même si c’est en se forçant, car le cerveau ne fait pas vraiment la différence. Vous pouvez commencer par un « je te tiens, tu me tiens par la barbichette….»
Puis continuez sur des grimaces, voire une compétition de chatouilles.

« Et si je ne ris toujours pas ? »

Pas besoin de vous blâmer, forcez-vous et très rapidement le vrai rire devrait arriver… soit parce que votre moitié (si vous le faites en famille) se force d’une bien drôle de façon, soit parce que votre petit dernier est vraiment ridicule.

Pourquoi c’est si bon de rire ?

Parce que ça aide votre corps à réduire la production des hormones du stress. Selon une étude publiée dans le American Physiological Society ; “même l’anticipation du rire réduit la libération de trois hormones de stress : le cortisol, l’adrénaline et la dopamine.” Le rire aide à synthétiser de la sérotonine, l’hormone de la bonne humeur, mais aussi des endorphines, qui diminuent l’anxiété. Alors, ne ratez plus une occasion de rire pour profiter de ses vertus.
L’exercice se termine par un moment de calme allongé en étoile tête contre tête, les yeux fermés, pas le droit de bouger, on respire lentement…. On repense aux rires de chacun… et là bien souvent un vrai rire arrive. Accueillez le, donnez-lui toute sa place, sa force… Ça fait tellement de bien