Confinement jour 10 – Dans le même bateau avec les moyens du bord.

LE TÉMOIGNAGE DE LA TEAM

Marion
Membre de Parent Epuisé
Maman de 3 enfants (5 ans, 3 ans et demi … 3 ans et demi !)

Coucou à tous, c’est Marion, vous savez la dingue qui a eu la bonne idée de faire 3 enfants en 15 mois. C’est vrai qu’à l’époque je n’avais pas vraiment anticipé le confinement qui me tomberait dessus 4 ou 5 ans plus tard. Alors oui, c’est chaud. Oui, il faut faire des efforts pour rester zen, mais oui on découvre aussi de nouvelles ressources, insoupçonnées et souvent pas si compliquées…

MON TRUC ZEN : LES PLANTES

Dans notre appartement, nous avons la chance d’avoir un balcon plein sud : figurez-vous qu’il n’a jamais été autant utilisé. Je me suis rendue compte pendant la sieste des enfants ce WE, que c’était un grand bonheur de bouquiner sur tous les coussins qu’ils avaient installés le matin (ça les a bien occupé 30 minutes de prendre tous les coussins de la maison pour les installer sur le balcon, c’était déjà ça de pris). Quel kif de lire à l’air libre, avec le chant des oiseaux et sans le bruit des voitures ! Ce petit moment hors du temps m’a donné l’idée d’enfin faire ce que je leur promets depuis que l’on a emménagé dans cet appartement : réaliser un joli balcon en plantant des fleurs, des aromates, quelques légumes et des petits fruitiers. Il existe des petits kits pour réaliser des mini potagers d’aromates qui sont top quand on est novice et qui plaisent beaucoup aux enfants. Et puis comme les supermarchés sont encore ouverts, on peut y trouver terre, graines et jardinières.

ACTIVITES : BATAILLE ET FAMILLE

Non, je ne vais pas vous parler de boxon familial (je me retiens, même si j’ai de la matière ;-)) Je voulais juste vous dire que ces premiers jours de confinement ont été l’occasion pour moi d’apprendre à mes trois minus à jouer aux incontournables.

J’ai commencé par la bataille. Comme ils sont rikikis, j’ai enlevé les cartes au-dessus de 5 pour commencer (j’introduirai les autres une à une). Et c’est top à plusieurs égards. Premièrement, on maîtrise tous la règle (pas besoin de préparer une activité pendant 2 heures pour qu’ils s’y affairent 5 minutes). Deuxièmement, cela correspond pile au programme de petite et moyenne section (les classes de mes enfants) et ils apprennent en s’amusant. Troisièmement, cela nous permet de jouer toute la famille ensemble (nous avons même réalisé une partie virtuelle avec leur mamie !).

Nous avons également appris à jouer au jeu des 7 familles. Pareil, au départ, c’est un peu compliqué, surtout pour les filles qui n’ont pas encore 4 ans. Du coup, j’ai enlevé des cartes pour que chaque famille n’ait que 4 membres. 

Dans les classiques, j’ai aussi sous le coude les petits bidets (ça c’est l’idée de la maîtresse) et “le cochon qui rit” (souvenir, souvenir ;-)… hâte de leur apprendre celui-là aussi).

RECETTE EN FAMILLE : LES BONBONS POUR LA GORGE

Ils ne pourront certainement rien contre le coronavirus, mais cela permettra de leur faire passer les petits maux de gorge qui deviennent très vite suspects vu le contexte !

LA TV O CULPABILITÉ : REGARDER 100 FOIS LA MÊME CHOSE

Alors, plutôt que de vous donner un lien vers tel ou tel film ou dessin animé, je voulais vous donner mon point de vue sur le fameux débat des écrans. 

Moi qui étais plutôt opposée aux écrans et qui ai tenu assez longtemps, j’avoue, j’ai changé d’avis. Par contre, plutôt que de leur faire regarder plein de contenus différents, je les laisse regarder plusieurs fois le même. Je vais prendre un exemple récent. Cela fait 4 ou 5 mois que les enfants ont découvert Mulan. Ils adorent et ne veulent regarder que ça. Eh bien, au début je me disais qu’ils étaient monomaniaques, et maintenant, je me dis qu’ils sont monomaniaques, mais j’y vois nombre d’avantages et je les laisse regarder Mulan pour la 40ème fois. La première fois, nous regardons avec eux et ensuite, ils regardent seuls. Le fait qu’ils regardent plusieurs fois le dessin animé, leur permet d’affiner la compréhension de ce qui se passe. Mais pas seulement. Cela nous permet également d’avoir des sujets de discussions en famille et de creuser pas mal de points. On parle de la culture chinoise, de la muraille de Chine, on place la Chine sur la carte, on répond (comme on peut) à leurs questions sur les Uns, sur les gentils, les méchants, sur la guerre en général. Cela permet d’aborder des sujets de société comme la place des femmes, pourquoi les filles n’avaient pas le droit d’être soldat ? et maintenant ? et Jeanne d’Arc? etc. etc.. 

Enfin, comme ils finissent par connaître les dialogues par coeur et qu’ils sont trois (il faut bien qu’il y ait un avantage, héhé) ils s’inventent des jeux de rôles, se déguisent et se refont le film : ce qui ne serait pas possible, s’ils ne l’avaient vu qu’une seule fois !