Confinement Jour 4 : occuper un baby de 2 ans et demi dans un appart’

Salut à toutes et à tous, aujourd’hui, c’est à mon tour de partager mes tips #parentconfine en télétravail, alors c’est parti ! Je vous ai préparé quelques rituels/activités qui me sauvent particulièrement en ce moment.

LE TÉMOIGNAGE DE LA TEAM

Marie
Responsable Éditorial chez Parent Épuisé
Maman de Paul, 2 ans et demi

Comme Pauline, je suis plutôt dans l’ombre (même si Delphine me prend quelquefois pour son cobaye sur Instagram ^^). Dans la Team, je suis en charge des deux newsletters hebdo et de certains projets vidéos ou éditions (et d’autres projets encore secrets qui vont vite sortir !). Ce confinement, je vais le vivre depuis chez moi, en région parisienne, dans notre appartement sans balcon (bouhou) ! Moi qui trouve certains dimanches un peu longs, les prochaines semaines vont être un sacré défi, tant en orga (petit garçon + télétravail + vie de couple), qu’en gestion des humeurs de chacun pour survivre à ce dimanche XXXL. Mais comme dirait J-C Dusse, “si je peux te donner un conseil : oublie que t’as aucune chance et vas-y fonce !”.

LE DÉFOULOIR : Koh Lanta des minus

Premier gros challenge de la situation actuelle : remplacer le parc. Cet endroit tant redouté en temps normal et aujourd’hui si convoité #schizophrénie. Bon, clairement, à entendre mon fils nous demander d’aller au parc 15 fois par jours depuis 4 jours (attendez, ça fait seulement 4 jours ????), il a fallu s’arranger avec ce que l’on a, à savoir :

  • les espaces dispo (tapis du salon, couloir, etc.)
  • quelques accessoires pour créer mon fameux parcours (tapis de yoga, oreillers, coussins du canapé…). 
  • un élément fort pour “corser” le parcours (ici, c’est un banc)
  • du masking tape (vous savez ce ruban adhésif repositionnable plein de fois) pour délimiter la zone de jeu (où s’arrêter, où sauter, etc.). 

Une fois que tout est en place, c’est parti pour plusieurs tours (histoire de bien le fatiguer) dans la limite du raisonnable hein (mes voisins sont mes amis !). 

LE TRUC ZEN : Ajouter des jeux pendant l’histoire

Après l’effort, la sieste, le silence ! À la maison, lecture = moment de réconfort ultime = caaaalme +++ . Autant dire qu’avec le confinement, je pense avoir multiplié par 30 le nombre de fois où je lis la même histoire. Là aussi, j’ai dû opérer un changement de tactique. Au lieu de lire scrupuleusement, je lance des mini jeux. Prenons Le Loup qui voulait changer de couleur que mon fils adore : au-delà de l’histoire, on joue à citer tous les éléments d’une page. S’il y a des animaux, il faut imiter leur cris. S’il y a beaucoup d’éléments dessinés, je transforme ça en “cherche et trouve”. S’il y a plusieurs personnes, j’invente une histoire parallèle et je fais participer mon fils en lui posant des questions (Est-ce que le personnage se promène en bus ou à vélo ? Qu’aime-t-il manger ? etc.).

LA MINUTE APPRENTISSAGE : Mixer jeu des couleurs et Memory

Le gros défi avec un petit garçon c’est de retenir son attention et c’est surtout ce que je m’amuse à faire avec ce jeu ! Quand ma maman a offert une trousse à mon fils, il s’est mis à la trimballer partout, tout en rangeant inlassablement ses feutres à l’intérieur…ce qui nous a donné une idée : s’en servir pour créer un nouveau jeu (au lieu de repeindre mon tapis avec !). L’idée est simple, on tire deux feutres. Je demande à mon fils de me citer les couleurs puis je cache un feutre dans mon dos. À lui de deviner lequel et ça le fait marrer ! Vu qu’il commence à être un peu rodé, j’ai déjà corsé le jeu avec 3 feutres et je vais m’attaquer à la version animaux, je vous tiens au courant !

LA RECETTE : Cuisiner ludique

À 2 ans et ½ mon fils est encore trop petit pour réellement “cuisiner” avec moi. Mais si j’ai besoin de l’attirer dans la cuisine (pour laisser son père travailler survivre), je lui propose de préparer un de ses plats préférés : courgettes, riz, fromage de chèvre. Ne me demandez pas pourquoi, il en raffole (ça et les “pâtes au fromage avec du gruyère”). Et là, mon astuce pour éviter qu’il se tire au bout de quelques minutes, c’est d’enchaîner les mini jeux. Ca se passe comme ça :

Ce que je fais

Je verse un sachet des courgettes surgelés dans mon cuiseur vapeur et je règle ça sur 20 min !

Je fais cuire du riz (j’aime bien le thaï pour cette recette mais tout dépend de vos goûts !)

Une fois que tout est cuit, je mélange tout et j’ajoute le fromage de chèvre pour lier l’ensemble.

Ce que mon fils fait

Il cherche les courgettes dans son imagier et doit ensuite citer tous les aliments de la page.

Il va chercher ses maracas et je lui dis de les secouer très fort pour reproduire le bruit du riz.

Il cherche la chèvre sur son imagier, imite son cri et on fait ça ensemble pour tous les animaux de la page.

Et voilà !
La prochaine fois, on parlera un peu de “sport”, ou comment faire de ce confinement une motivation pour essayer de caser une routine dans mon quotidien.